Lucie Froment

Psychologue Clinicienne - Énergétique

Redonnons du sens à ce que l'on vit

Lille Métropole

  • Lucie Froment Psycho-Energétique

lucie.froment@yahoo.com

06-75-20-99-37

30C rue des Moissons

59520 Marquette-lez-Lille

Centre Libéal

  • lucie-froment

" Tu ne me vois pas...tu ne vois que ton reflet en moi ! "



Ce que l'on voit chez les autres ne serait que le reflet de ce qui existe en nous...


Ah bon ?

Donc, d'après ce paradigme, je ne «vois» pas chez l'autre tel ou tel trait de personnalité, qualité, défaut, mais je «reconnais» ce même trait de personnalité, qualité, défaut, qui existe en fait chez moi!


Ce qui n'existe pas en moi, je ne le connais pas encore, et ne le remarque de ce fait même pas chez les autres.

Vous admirez votre collègue d'être si gentille et douce avec les gens ? Détendez-vous, cette gentillesse et cette douceur existent bel et bien en vous et ne demande qu'à se révéler au plein jour chez vous également !

Vous pestez sur votre patron d'être aussi exigeant ? Soyez honnête et regardez en vous, peut-être y trouverez-vous cette même exigence bien enfouie et que vous ne voulez pas accepter... N'êtes vous pas vous-même aussi exigeant avec autrui ? Ou exigeant avec vous-même peut-être ?

Scandale !

Si l'on peut admettre cette théorie bien volontiers quand il s'agit des qualités que nous voyons chez les autres, il est tout de suite beaucoup moins facile d'y adhérer quand il s'agit de ce qui nous rebute chez eux...

Pourtant Lacan (1901-1981) déjà abordait la « théorie du miroir » en ces termes :

« la construction de notre identité personnelle se produit à travers la captation de soi dans d’autres personnes. De cette façon, les relations que nous maintenons avec les autres sont des reflets ou des projections d’aspects de notre personnalité que nous aimons ou non. »

Le miroir, parlons-en. Quand vous y observez votre reflet, n'y-a-t-il pas des parties de votre corps que vous aimez ? Et d'autres que vous aimez moins, voir pas du tout ? C'est la même chose en ce qui concerne notre personnalité. Nous adorons certains traits de notre caractère et avons plus de mal à en accepter d'autres... Voir nous n'y arrivons pas du tout et nous les nions carrément !

Ainsi les autres nous permettent de voir à l'extérieur ce que nous essayons tant bien que mal de cacher à l'intérieur. Mais rien est caché à celui qui veut bien voir !

« Nous trouvons chez les autres des reflets que nous n’acceptons pas, toute cette matière étant réprimée par notre inconscient. » « Nous sommes constamment en train de projeter une partie de notre être. »

Une fois que vous aurez digéré cette information et tenté, en toute honnêteté, de la transposer dans votre vie, vous vous rendrez compte à quelle point cette réalité change votre quotidien !

Si ce que je vois chez les autres ne sont en fait que divers reflets de moi-même, alors je suis constamment en train d'apprendre sur moi-même ! Et il devient alors plus facile d'accepter ce qui nous dérange chez les autres quand on voit ce que ça dit de soi !

« Pourquoi est-ce que je vis cette situation avec cette personne et quelle partie d’elle que je ne supporte pas se retrouve en moi ? ».

Honnêteté et Humour sont bien sûr indispensable pour répondre à cette question !

Attention cependant !! La vie est pleine de subtilité et les reflets ne sont pas toujours directement orientés en face à face. Ainsi nous sommes parfois face à nos reflets inversés !

« Deux opposés ne sont que les deux faces d'une même pièce. »

Exemple : vous trouvez votre compagnon désordonné ?

Reflet direct : ce n'est que le reflet de cette même partie de vous-même que vous n'acceptez pas et rejetez. Vous êtes vous-même désordonné mais le niez complètement !

Reflet inversé : cela vous renvoie à l'opposé chez vous, votre rigidité en ce qui concerne l'ordre peut-être, ou votre difficulté à lâcher prise et ne pas pouvoir contrôler votre environnement ? Peut-être serait-il bénéfique pour vous d'accepter un peu plus le désordre et l'imprévu ?


Moralité : « Ce que je n'aime pas chez toi...je le corrige chez moi »